Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 17:30

Les parents de ses enfants si attachants  et si prenant  que sont les BABI comprendrons tout le sens de cet article.

J'ai eu de bien nombreux témoignages, que ce soit ici ou sur ma page facebook de mamans qui m'avouaient ne plus vouloir de deuxième enfant après avoir eu un BABI. 

il est vrai qu'une fois une certaine  autonomie de l'enfant acquise,(la marche, la propreté, le langage), bcp de parents de BABI ou non d'ailleurs se posent la question de savoir s'ils sont prêt a se relancer dans l'aventure des nuits difficiles, des couches, des petits pots etc..

Quand on a élevé un vrai BABI, celui qui ne fait jamais de sieste, qu' on ne peu jamais poser  même pour faire pipi, qui ne supporte pas la voiture, celui qui même a 3 ans ne s'endors pas seul, qui parfois n'est toujours pas sevré, qui est constamment collé a sa mère on est en droit de se poser doublement cette question!

Alors oui mon homme et moi en avons souvent discutés.

Même s'il était sur et certain que nous ne voulions pas d'un enfant unique,nous imaginions comment serait notre futur bébé. Et si lui aussi était BABI?? et s il faisait ses nuits a 1 mois, ce serait tellement merveilleux! Es ce qu'il appréciera les trajets en voitures? Beaucoup de questions ,de rêves se chamboulaient dans nos tètent puis nous finissions toujours par nous dire que cela ne pourrait jamais être pire, nous étions rodés a beaucoup d'épreuves!

 Il m'aura fallu attendre les 2 ans de ma fille pour que l'envie d'un 2 eme naisse en moi de façon certaine.

Nous nous sommes donc lancés dans l'aventure et bébé 2 s'est niché trés vite en moi. Ma fille était ravie de la nouvelle, elle voulait un petit frère. Le bébé était prévu pour novembre 2012

Tout se passait pour le mieux, mais il a fallu que je sèvre mon BABI a 4 mois et demi de grossesse. ce ne fut pas facile mais pas non plus aussi difficile que j'aurais pu le croire. Elle tétait quasiment plus que pour s endormir, j ai donc remplacé la tétée câlin par des massages, des chansons, tout en douceur et tout s'est bien passé. 

Je me suis faite arrêtée très tôt pendant ma grossesse, et j'ai gardé ma princesse avec moi de juin à septembre pour sa 1 ere rentrée scolaire. Nous avons pu profiter au maximum et faire le pleins de câlins et de temps de jeux exclusif, nous avons choisit le cadeau qu'elle offrirait a son petit frère. elle était impatiente.

Nous avons eu l'immense chance et le bonheur de pouvoir donner naissance à notre fils à la maison. La  désormais grande soeur était émerveillée et très fière , elle a pu assister aux tout premiers soins et a mis la première couche.

Nous avons donc pu éviter la séparation forcée et un peu traumatisante pour une petite fille qui n'a jamais dormis sans sa maman, mais je suis consciente, que nous avons été chanceux et que tout le monde ne peu pas en faire autant.

 Grâce à l'accouchement a domicile, les liens on pu se tisser des les premières minutes de vie. Elle s'est de suite sentie investie dans son rôle de grande soeur.

Puis au bout de quelques jours une très légère régression quand son petit frère a été porté en écharpe pour la première fois, elle a voulu elle aussi se faire porter et a réclamer une tétine. pourtant au moment du repas quelques minutes après elle  réclamait une assiette de grande. la dualité !

  Mais il faut bien avouer que tout ceci n’était pas évident pour elle un mois a peine après sa scolarisation, après 3 mois passés avec sa maman , le petit frère débarque enfin celui dont tout le monde parle, celui qui s'est fait tant attendre (avec 5 jours de retard) lui qui était le nouveau centre d'attention de tout les gens qu'elle croisaient! Pas facile a vivre et ce pour n'importe quel enfant.

Et puis un mois a peine après sa naissance est venue une nouvelle étape, apprendre a s'endormir seule,!

 Son frère étant porté en écharpe et son papa pas encore rentré du travail, elle a fini par accepter de s'endormir sans que je sois couchée a ses cotés puis au bout de quelques jours sans que je soit dans la chambre. Quelle grande victoire pour nous!  

 

Mon BABI a grandit, être grande soeur lui a été bénéfique. Aujourd'hui notre  fils à 9 mois, Ma fille elle, a 4 ans, elle a  fait sa 2 eme rentrée scolaire et tout se passe à merveille. enfin presque, elle ne dors toujours pas dans sa chambre mais ca c'est une autre histoire!

Quand a son frère ce n 'est pas un BABI, bien qu'il DETESTE la voiture et encore aujourd'hui il est très très rare qu' il arrive a s'y endormir. Pour ce qui est des siestes, oui!! Victoire  on peu le poser sans qu'il se réveille en pleurant , il arrive a dormir grand max 1H30 seul, mais par contre il s'endors toujours porté en écharpe. impossible de le poser pour qui il s'endorme seul, mais c'est déjà un tel changement par rapport a sa soeur, tout nous parait beaucoup plus facile.

 Les 3 ans qui les séparent même avec le recul me paraissent juste parfait, ma "petite" BABI a pu profiter au maximum de toute l'attention nécessaire dont elle a eu besoin pour jouer son rôle de grande soeur, et pouvoir épanouir correctement et pour nous le meilleur preuve et qu'elle ai enfin réussie a s endormir seule et que tout récemment pour la première fois elle a dormis chez sa tata, tout s'est passé a merveille, elle na pas pleuré, ne nous a pas réclamés et voulait même y dormir une nuit supplémentaire! 

Nous sommes très fière d'elle, nous l'avons d'ailleurs toujours été!

 

 Et vous, vous êtes vous posé la question?Avez vous sauté le pas? Racontez nous tout!

 602838 432690420141435 788407836 n

Repost 0
Published by maternezmoi.over-blog.com - dans Un bébé aux besoins intense
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 13:54

 

 

Aujourd'hui vous êtes à l'honneur!!

 

Je profite de ce petit article pour  vous dire à quel point je suis touchée par vos  messages de remerciements et vos témoignages que ce soit  sur mon blog ou ma page facebook.

 

 

Ce matin en ouvrant ma boite mail , j'y ai trouvé le courrier de  Rosalie qui s'est découverte en tant que maman d'une petite BABI de 5 mois.

Elle a su me toucher, de part ses mots mais également  par la réflexion  que sucite la fin de son courrier..

 

 

Y a t'il de plus en plus de bébés aux besoins intense? Ou y fait t'on de plus en plus attention..?

Bien qu'avoir un bébé intense soit encore tabou de plus en plus de média consacre un article sur les fameux BABI.

 

Et vous qu'en pensez vous?

 

Bonjour, je suis tombée sur votre site par hasard , j en suis tres heureuse !

 
J aurai pu moi aussi écrire pratiquement mot pour mot la meme chose .
Je reconnais tout fait ma fille !!
Ca fait du bien de "rencontrer" quelqu'un qui vie la même chose .
Moi aussi je m'y suis faite , je m'adapte avec  grand bonheur.

 
Juste hier nous sommes partie en promenade (tout les trois ) , avec nous aussi ,la SUPER poussette trois roue (rire) et non rien à faire , Loïse , notre fille de 5 mois ne veut pas de poussette .
Peut être une fois jusqu'à présent elle l'a acceptée mais pas plus .

Je commençais donc, à culpabiliser , je me disais , c 'est parce que elle s'endort au sein qu elle n'arrive pas à s'endormir en poussette, c'est ma faute je lui ais fait prendre une mauvaise habitude bla bla bla ....

 

Mais quand même je me reprend et je sais que c'est mon bébé qui le veut ainsi car comme on le sait , la vérité c'est que bébé à besoin tout simplement d’être contre sa maman et etre au tété, c'est tout à fait naturel ;
C'est cette société qui fait tout pour nous faire croire le contraire !
C'est dingue comme , quand même on a été marqué par de fausses croyances ...

Je pense que c'est la vie qui est bien faite , et qu elle fait naitre de plus en plus de bébé aux besoins intenses afin que nous être humains retrouvions la voie de vérité . La seule et unique .

Merci encore pour votre blog , si bien écrit .

Rosalie

 
14 04 11 149.JPG
 
Repost 0
Published by maternezmoi.over-blog.com - dans Un bébé aux besoins intense
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 12:13

Bonjour,

 

Je viens vous présenter le quotidien d’une maman de BABI (bébé aux besoins intenses). Je suis la créatrice du site internet LE MONDE DE NOE  (www.lemondedenoe.com) mais ce n’est pas pour vous parler de ma boutique que je suis là aujourd’hui …  En effet, mon fils va avoir 3 ans et est un « ancien BABI ».

 

 

1 / Qu’est ce qu’un « Babi » ?


Je ne vais pas vous reprendre tous les critères qui définissent les « Babi » car mon amie Gwenaelle l’a très bien fait ici : http://maternezmoi.over-blog.com/article-qu-es-ce-qu-un-bebe-aux-besoins-intense-65809299.html  .

 

Voici  des exemples du quotidien avec un  « BABI » :


-         Dés la maternité, les sages femmes et puéricultrice s’étonnent de ses pleurs et du fait qu’il sait déjà ce qu'il veut

 

-          De sa naissance à ses 2 mois : il passe 24h/24 sur moi.

 

-          Puis de 3 mois à 6 mois : 23h/24 encore sur moi.

 

-          De 8 mois à 24 mois : un caractère bien trempé + crises à répétition

 

-          Pas de douche possible pour moi quand le papa n’est pas là.

      1ere douche sans hurlement et coup de pieds dans la porte à 24 mois.

 

-          La pause pipi se transforme en crise de pleurs pendant 1 heure.

 

-          Plus le temps de manger (c’est un avantage si vous voulez maigrir).

 

-          Une crise pour tout ce qui prend, à son sens, trop de temps : comme la préparation d’un biberon.

 

-          Se cabre sans arrêt, se tortille, ne sais pas rester en place, pédale sans cesse aves ses pieds, sert ses poings et se redit au point qu’on pensait qu’il faisait des crises d’épilepsie.

 

-     Ne reste jamais + de 5 secondes dans un transat, cosy, hamac, porte bébé, chaise etc ...

 

-          Un « BABI » ne dort que 20 min, de temps en temps, dans la journée. Ne sait pas faire une vraie sieste, donc impossible d’en faire une moi aussi.

 

-          Un « BABI » vous vide le peu d’énergie qu’il vous reste. Il met à l’épreuve vos nerfs.

 

-          Les promenades en poussette ne doivent pas être trop longues.

 

-     Les trajets en voiture deviennent impossibles.

 

-     Etendre une lessive prend 3 heures car à chaque vêtement il faut calmer une crise.

 

-          Chez le pédiatre, même à 3, on n’arrive pas à le tenir pour l’examiner.

 

 

La liste est encore très longue.

 

On voyait bien les que les autres bébés n’étaient pas aussi exigeants. Et heureusement que dés sa naissance, je suis tombée raide amoureuse de ce petit prince. Souvent, je disais qu’il était comme une drogue : c’était super bon de l’avoir sur moi, de le sentir dépendant de moi, de le porter comme s’il était encore dans mon ventre mais à la fois très épuisant et mauvais pour ma santé physique (une fatigue extrême) et ma santé mentale (j’avais le sentiment d’exploser), plus 1 seconde à moi-même pour les petits trucs tout simples du quotidien.

Heureusement aussi que notre couple est très solide, car avec la fatigue et le stress, un couple déjà fragile peut vite être brisé.

2 / La révélation :


Vers ses 6 mois, je tombe par hasard sur un forum de maman de « BABI » (québécoises) : ce fut une révélation et un soulagement ! J’avais devant moi des paroles, des témoignages de mamans que j’aurai pu écrire moi même. Il y a même une grand pédiatre américain (Dc Sears) qui en a fait sa spécialité, qui a écrit des livres sur le sujet. Ouf, mon fils n’est pas hyperactif (comme j’ai déjà pu l’entendre), ce n’est pas de ma faute et il n’est pas tout seul. A partir de ce jour, j’ai beaucoup mieux vécu ses crises et surtout suivi les conseils d’anciennes mamans de « BABI » et de ce pédiatre.

Alors, je préviens tout de suite les personnes qui pensent que c’est à cause des mamans que ces enfants sont comme ça, que ce sont des caprices etc … ce genre de réflexions, les mamans de « BABI » les entendent sans cesse. Et oui, on a essayé de le laisser pleurer… mais c’est une heure de pleurs intenses, de crise de nerf allant presque jusqu’à l’étouffement. Et non, avant 6 mois, un bébé ne fait pas de caprice. C’est un comportement avéré. Des mamans qui ont eu d’autres enfants avant, on vu la différence lorsqu’elles ont eu un « BABI ».

3 / Les étapes du BABI :


-          0 à 6 mois : un nourrisson est déjà dur à comprendre, alors un « BABI » …

 

-          6 à  8 mois : la dépendance « physique » se transforme petit à petit en « crises »

 

-          La marche : 1ere étape où le « BABI » a envie d’un peu d’autonomie. Pas de  bol pour nous il a marché super tard (14 mois)

 

-          Les 2 ans : début de la libération, commence à arrêter les crises de nerfs pour un rien, à se rouler par terre.

Aujourd’hui, à  bientôt 3 ans, mon fils est presque un ange, méconnaissable. Souvent, les autres me disent que j’ai de la chance d’avoir un aussi gentil petit bonhomme, si sage, si calme. Ils ne nous croient pas quand on dit qu’il a été très dur. Mais ce n’est pas grave car maintenant que tout ça est derrière nous, nous voyons les choses autrement et sommes très heureux tous les 3.

4 / Les qualités d’un BABI :

 

Et oui, ces enfants ont des tonnes de qualités qui compensent largement la difficulté qu’on a à les élever.

-     Ils ont un très bon fond. Et oui, paradoxalement, ils sont gentils de nature.

-          Ils sont très intuitifs, ils nous connaissent par cœur, sentent toutes nos émotions.

-     Ils sont très sensibles, très attachants et peuvent être par moment très câlins.

-          Ils sont très observateurs, analysent tout, repèrent tout, comprennent tout très vite.

-     Ils sont charmeurs, savent nous faire craquer. Certaines mamans parlent de charisme.

-          Ils ont une très bonne mémoire.

-          Ils savent ce qu’ils veulent (oui, ça peut être une qualité en grandissant).

-          Ils sont très intéressants.

-          Ils s’intéressent à tout et ont une soif de découvrir incroyable.

-          Leurs sentiments étant extrêmes, c’est valable aussi pour la joie, le rire, le bonheur.

 

Voilà, je suis la maman très heureuse d’un petit mec extra et unique. Ce que j’ai vécu avec lui est indescriptible car c’est presque fusionnel.

 

Si des mamans de « BABI » veulent parler avec moi, échanger des impressions ou simplement avoir une oreille attentive qui comprend ce qu’elles vivent, voici mon e-mail : sophie@lemondedenoe.com. N’hésitez pas !

 

Amicalement,

 

Sophie (www.lemondedenoe.com)

Repost 0
Published by maternezmoi.over-blog.com - dans Un bébé aux besoins intense
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 11:04

 Les bébés aux besoins intense, sucitent beaucoup de curiosité.

J'ai donc décidé de vous apporter mon témoignange en attendant le vôtre....

 

29 juillet 2009, il est 8h00 j'ai des contractions toutes les 3 minutes, nous arrivons à la maternité.

Les sages femmes me font couler un bain en attendant que  "Ma" sage femme arrive et prenne le relais.

Mon mari et moi avions fait le choix d'un  accompagnement globale et d'un accouchement sans péridural afin d'offrir à notre fille une naissance respectée. Je voulais que les conditions soient le plus optimal pour l'accueillir en douceur  et sans violence.

 

ll est 13h j'accueille ma fille de mes propres mains et la glisse tout contre moi  prés de mon cœur, elle pousse son premier cri. Ca y est nous sommes une famille!! je pleure de joie.

Quelques temps après sa première tétée, ma fille, mon mari et moi regagnons notre chambre.

24 heures après sa naissance on lui diagnostique une forte jaunisse et on la place sous lampe UV.


IMAG0181

Ma puce  ne pleurait quasiment  pas, juste pour la tétée et se rendormait facilement.Comme si  elle comprenait qu'il fallait la soigner.Mais j'ai souffert de ce manque de contact précoce.et surement qu'elle aussi. A peine née, je devais  la laisser au maximum sous les lampes et la sortir uniquement le temps de la tétée et du change de la couche.

C'était  trés dur pour moi de lui mettre ce masque et de la reposer quasiment tout de suite après la tétée.

 

 

 

 

 

DSC 0451Les infirmières surveillaient et me rappellelaient à l’ordre. "C'est pour son bien et puis estimez vous heureuse qu'elle soit dans votre chambre" La nuit on nous a proposé de la prendre avec la lampe pour que nous ne soyons pas gênés par la lumière. Il était hors de question pour nous de nous séparer de notre fille! Nous avons donc passé 5 jours ainsi.

 

 

 

 

 

 

De retour à la maison, il en fût bien autrement!!


Les 2 premières semaines ont été "horrible"!! Ma fille s'endormait au sein tranquillement mais dés que je la posait elle se révéillait en pleurant immédiatement. Nous avons passé des nuits blanche à essayer de la rendormir et la poser et ainsi de suite, mon mari et moi à tour de rôle. Assis sur le ballon de gym pour la bercer, en écharpe à faire les 100 pas ou encore en écharpe assis sur le ballon, nous avons tout essayé. Nous étions désemparé! Du coup comme elle pleurait trop je la remettait au sein, certe ca avait le don de la calmer mais ca n' arrangait en rien mes douleurs ( voir mon recit sur l'allaitement) tous les 3 epuisés nous nous endormions tel quel posé sur le lit. Ma fille sur mon ventre et moi semi assise dans le lit.

La deuxième semaine, ma mére est venu nous aider. le scénario était toujours le même pour endormir ma fille.

mais là nous avions 2 bras de plus pour nous soulager.

 

Les journées étaient identique aux nuits, sauf que la je la gardais en écharpe et  que je faisais des siestes avec elle dans le canapé ou que je vaquais à mes occupations.


Au bout de presque deux semaines j'appel ma sage femme pour mes soucis d’allaitement, et lorsque qu'elle me demande deIMGP4070 (1)s nouvelles de ma fille je lui fais part du problème. Elle me conseille alors de la poser sur le ventre..!

Mon médecin homéopathe m'ayant prodigué le même conseil, nous nous sommes finalement décidé a braver l'interdit!(sachant que nous dormions avec un lit co-dodo  ma fille n'était jamais seule nous pouvions la surveiller!)

Et là magie nous avons pu la poser un peu plus les nuits et récupérer un peu de sommeil en retard.

La journée c'était un tout autre problème, si elle n'était pas écharpe elle dormais 10 min et se réveillait, incapable de se rendormir.

 

 


De 0 à 6 mois

Parlons un peu de la voiture.

 

De nombreux parents désemparés y on recours pour endormir leurs enfants, et s'ils ne poussent pas le vice jusqu'à prendre la voiture, nombreux sont ceux qui optent pour  les tours de paté de maison en poussette .Oui mais voilà avec un bébé aux besoins intense ca ne FONCTIONNE PAS!!!

 

Les voyages en voitures deviennent un vrai cauchemard nous appréhendions chaque trajet même pour 20 min de voiture nous étions obligés de nous arrêter sur le bas coté afin que je la prenne dans mes bras.

Je me souviens d'une fois ou nous n'avions pas pu nous arrêter immédiatement. Cinq longues minutes (très longue quand un bébé hurle dans une voiture et qu'on est en stress car il n'y a nul part ou s'arrêter!). Quand enfin mon mari trouve un endroit pour se garer, ma pauvre petite puce hurlait tellement que j'ai du la sortir de la voiture, le sein ne la calmez pas!! Une fois dehors, il a été très dur de l'apaiser et nous n'avons pas pu la remettre dans le cosy pour finir les 5 min de trajet qu’il nous restait, j'ai du la garder sur moi à l'arrière du véhicule!

Il nous ait d’ailleurs arrivé plus d'une fois de finir le trajet avec ma fille sur les genoux. Ou même de croire que nous allions devoir passer la nuit sur l'air d'autoroute


DSC 1113La poussette quand à elle n'était pas non plus notre meilleur amie! Au bout de 10 min j'étais obligée de continuer la promenade avec une poussette vide et ma fille en écharpe. Sous les yeux ahuris des passants qui n'y comprenais rien!(pourquoi elle se trimballe son bébé sur elle alors qu'elle a sa grosse poussette) oui il faut dire qu'on avait mis le paquet sur la poussette! Une 3 roue pour faire de belles balades à la campagne et en bord de mer comme à la ville.

 

 

 


Les repas du midi , la douche:

J'ai eu non seulement l'immense chance que mon mari travail à15 min de la maison, mais également que ma fille soit née en juillet et qu'il puisse donc cumuler ses 3 semaines de congés aux 15 jours du congé de paternité. Il est donc resté 5 semaines avec sa petite famille et par la suite il rentrait manger tous les midis.

Nous mangions donc à tour de rôle car il était impossible de la poser plus de 5 min dans un cosy. J’en profitai pour prendre une douche ou j'attendais le soir qu’ il soit rentré.

J'ai aussi eu beaucoup recours à l'écharpe pour les repas. Je lui mettais alors une serviette sur le dessus de la tête pour que les aliments ne tombent pas sur ses cheveux!! Chez les amis ou à la maison lors de nos brunchs dominicaux entre amis! Beaucoup d'entre eux ne comprenaient pas trop pourquoi je ne la posais pas tout simplement le temps de manger me disant que c'était des caprices que j'allais trop l'habituer aux bras!

 

Les siestes et les nuits :

 

Ma fille étant allaitée, elle s'est toujours endormie au sein.

DSC 0608Les plus grosses siestes qu'elle ait fait à cet époque là c'était de 0 à 3 mois lorsque je la portais beaucoup en écharpe. Elle pouvait dormir 3 heures d'affilées. Ensuite comme j'essayais de la poser la journée pour "l'habituer" elle dormait 10 min puis quelques jours après 15 min puis 20. C’est seulement à 6 mois qu'elle faisait 2 siestes de 20 à 25 min. Soit un cycle de sommeil. Si je voulais qu'elle dorme plus longtemps j'allais m'allonger avec elle (ce qui me permettait de me reposer aussi) et elle enchainait 2 cycles donc 40 min.

Le soir, nous partions dans la chambre ou je l'allaitais puis je la posais dans son lit co-dodo. les 3 premiers mois nous étions content car elle dormait 3 heures d'affilé et ca allait en augmentant! jusqu’a  5 d’affilées sur 2 ou 3 jours, nous avions hâte qu'elle fasse ses nuits! (comme tous les autres bébés de notre entourage) Mais il n'en a pas été ainsi.

Certaines nuits elle pouvait dormir 2 ou 3 heures d'affilés puis se réveiller toutes les heures. Comme je l'allaitais à chaque fois je focalisai sur l'heure et je n'arrêter pas de compter le nombre de réveils nocturne. Je me demandais quand es ce qu’elle ferait ses nuits!!! Pourtant on m'avait bien dit "On considère qu'un bébé fait ses nuits à lui quand il dort 4 à 5 heures de suite."

Oui mais voila ma puce se couchant vers 20h à cette époque là, et dormant  seulement 2 voir 3 heures de suite les nuits étaient très très longue pour moi!!

Du coup à force de compter les réveils  et à me demander sans cesse quand cela se finirait  je le vivais très mal. Je finissais par m'agacer!

Mon mari lui dormait tranquillement à coté car ma fille ne pleurait jamais! Elle chouinait, prenait le sein. Aussitôt et  soit se rendormais rapidement soit pouvait mettre une heure.

Jusqu’au jour où j'ai craqué hurlant sur mon mari en pleine nuit et jetant contre le mur ma lampe de chevé qui venait de se casser en tombant !

C’était la goutte d'eau! J’étais à bout!! Il me fallait du repos!


Malgré tout ca le matin au réveil ma fille et moi ouvrions les yeux en même temps, un simple échange de regard et son grand sourire suffisait à éffacer la nuit difficile et à démarrer la journée du bon pied!


Apres des relectures" d'être parent le jour mais aussi la nuit", j’ai enfin  réussi à relativiser sur les nuits de ma fille. Les réunions de leache league mon aussi beaucoup aidées! J'y ai appris qu'il était normal qu'un bébé allaité se réveille encore de nombreuses fois la nuit, et qu'il ne fallait plus que je regarde mon réveil la nuit à chaque tétée.

J'ai mis du temps à mettre en pratique mais le jour ou je l'ai "accepté  et que je me suis dit qu'elle ferait ses nuits quand elle serait prête ca ma fait un bien fou! je me suis sentie soulagée d'un poids, comme libérée!


De 6 à 18 mois

DSC 0430

La voiture

Dés que nous avons pu la mettre dans le siège auto et qu'elle à pu s'assoir dans la poussette et voir le paysage, les trajets ont commencé à se passer beaucoup mieux ! Elle a  même commencé à faire la sieste!

C’était un vrai bonheur de la voir s'endormir en voiture ou faire de longues siestes dans sa poussette.

Attention le problème n'a pas été réglé pour autant car si le trajet dur plus longtemps que sa sieste là les soucis reprennent!

 


je me suis vu  a moitié retournée vers elle tenant un mini ordinateur  qui jouait sa chanson favorite pendant 2 heures de trajet!

Depuis quelques mois elle regarde les dessins animés de mickey c'est ce qui nous sauve pour les trajets de plus 20 min !On lui met son petit dessin animé et elle reste calme en voiture!! " à chacun son truc"!! Au moins ca nous permet de voyager un peu!


Pour la poussette  avec sa jolie peau de mouton bien douillette nous n'avons plus trop de problèmes et puis surtout je m'y suis habituée.  Donc je vois les choses de façons plus positives

Je ne sortais jamais sans le porte bébé (Ergobaby pour ma part)  et maintenant qu'elle marche c'est encore plus simple!


Le midi , la douche:

Des que l'on a commencé la diversification les repas ont été un peu plus simple pour nous car nous la mettions à table avec nous elle pouvais ainsi gouter dans nos aissettes elle adore ça (de plus en plus dailleurs!)et maintenant qu'elle marche et bien si elle ne veut pas rester à table elle peu essayer de s'amuser je dit bien "essayer" car souvent il faut que nous soyons avec elle.


La sieste et les nuits: 


Quand elle a eu 10 mois j'ai repris le travail en  mi temps matin. Elle était gardée par une nounou à notre domicile. Le seul moyen de lui faire faire la sieste était la promenade en poussette. Avant cela (en prévision de la garde) j'ai essayé 2 jours la technique du laisser pleurer 5, 10, 15, min qu'absolument tout le monde me recommandait! A l'heure de la sieste et une fois le soir pour le coucher! Et bien ma fille est entrée en crise de nerfs horrible!! Impossible à calmer tant elle sanglotait une fois dans mes bras, la pauvre! Du coup j''ai culpabilisé à mort! et je n'ai jamais retenté!!Ce n'est absolument pas ce qui convient à ma fille!

Nous avons donc continué les siestes en poussette. Elle pouvait dormir en général 40 min et quelques rares fois 1 heure.

De temps en temps mon mari l'endormait dans ses bras en la berçant sur un air de Norah Jones et pareil pour ma mère. Nous ne l'avons jamais laissé plus d'une journée. Mais voilà qu'a 14 mois elle à du rentrer en crèche!

Tout le monde était super enthousiaste "c'est génial tu as une place en crèche tu as trop de chance! " ah bon??? Alors pourquoi je pleure comme une madeleine à l'idée de la laisser là bas toute la journée!!

Ma fille, mon trésor tellement câline, elle qui réclame tant d'attention et d'amour, en crèche!!??? Comment allions nous réussir à franchir le cap? Elle n'a jamais dormis seule, elle est toujours dans mes bras. Mon dieu c'était peu être encore plus dur pour moi que pour elle.

J'étais totalement épanouie auprès d'elle. Les liens tissés entre nous grâce non seulement à l'allaitement mais aussi au portage et à l'attention toute particulière qu'elle demandait. Je n'avais aucune envie de reprendre le travail, je voulais tout ce qu'il y avait de meilleur pour mon enfant, Mais parfois on ne fait toujours ce que l'on veut.

Début septembre elle entre en crèche. Ce fut très dur pendant presque 2 mois, Elle a eu beaucoup de mal a faire la sieste seule, mais elle y ait finalement arrivée et depuis 2 mois elle arrive même a dormir 3h!

Il lui a fallut 2 mois avant qu'elle arrete de pleurer et me fasse un sourire au moment ou je viens la récupérer. Tout ceci a aussi été très dur pour moi. Et ca l'est toujours un peu.


A la maison le rituel de la sieste n'a pas changé, je me couche avec elle et assez régulièrement et il m’arrive de  m'endormir.

 

Le soir


Au début elle s'endormait au sein et je réussissais à la poser dans son lit pliant. Elle se réveillait  une ou 2 fois avant que je n'arrive plus à la reposer sans qu'elle se réveille. Elle finissait donc toujours vers 3 h du matin dans notre lit, jusqu'au jour ou je  n’ai plus du tout pu la poser dans son lit,. Je passait des soirées entières a essayer, finissant par en être non seulement épuisée mais en colère! Et mon mari ne pouvais rien faire elle ne voulait que sa maman et le sein. J’ai donc finit par la déposer dans notre lit toutes les nuits

Aujourd’hui c'est toujours difficile, elle ne s’endort qu'au sein et quelques soirs cela peu durer plus d'une heure. Je l'ai souvent assez mal vécu (encore plus quand on a des amis et que je passe une heure a l'endormir  qu’elle se réveille deux heures après et que je repasse une heure de plus allonger a coté d'elle,) c'est assez dur à gérer.


Depuis mon stage sur l'éducation non violente j'ai encore franchi une étape. Désormais je ne m'acharne pas plus de 40 min (ce qui est déjà beaucoup!) si je vois qu'elle est trop agitée et bien on se relève et elle se couche plus tard, elle fait une plus grosse sieste à la crèche le lendemain, mais au moins personne n'est agacé et on profite tous de la soirée.

En couchant par écrits tous ces souvenirs je me rends compte que le plus dur est loin derrière. Les choses se sont beaucoup améliorées, et sais que ca continuera dans ce sens là.


DSC 1046Une chose est sûr je suis folle de ma fille. Parfois même quand elle était plus petite je disais que j'en étais amoureuse! C’est ce même sentiment qui faisait battre mon cœur encore plus fort quand elle esquissait un sourire ou qu'elle s'apaisait à mon contact.

Notre fille à toujours été très éveillée, toujours souriante, les gens avait toujours du mal à nous croire quand on leur décrivait un peu mieux son caractère et les difficultés que nous rencontrions. Malgré le fait que je l'ai gardé à la maison, nous sortions beaucoup et elle a toujours aimé être au contact des gens, elle n'a jamais eu peur des étrangers et au contraire allez un peu trop facilement avec tout le monde!

 

 EDSC 0921n résumé elle est ULTRA sociable ; ULTRA souriante, ULTRA rigolote depuis ses premiers sourires j'ai su que ce serait un petit clown! Elle est ULTRA éveillée, depuis qu’elle est tout bébé elle observe énormément le monde qui l'entour, les gens, elle est ULTRA sensible.

 


Pour l'anecdote un couple d'amis qui de façon détourné nous jugeaient comme esclave de notre fille ma récemment avoué que la différence d'éducation entre ma fille et les bébés de ses amis étaient flagrante! Que ma fille était merveilleuse, épanouie, etc...

 

Ma fille est ULTRA c'est un BABI et j'en suis fière!

 

Elle m'a révélée dans mon rôle de maman. Grâce à elle je me suis remise en question  sur de nombreux fondements, des idées préconçues que j'avais sur mon rôle. Elle a révélée une patience en moi insoupçonnée et c'est en écoutant ses besoins tout simplement que je suis devenue une maman maternante, une maman tout simplement. je lui doit beaucoup!

Et comme pour m'en remercier cette nuit alors que je ne parvenais  pas à l'endormir au bout du deuxième essaie a 22h( il y en a eu 3) Ma fille a lâché le sein et m'a dit pour la toute première fois


JE T'AIME MAMAN

Tout est dit!



Repost 0
Published by maternezmoi.over-blog.com - dans Un bébé aux besoins intense
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 14:53

Allaitement maternel: L'allaitement source d'allergies alimentaires de bébé ?



En France, environ 8 % des enfants souffriraient d'une allergie alimentaire. L’allaitement maternel n’est-il pas le meilleur moyen de prévenir les allergies de bébé ? Un bébé allaité peut-il néanmoins déclarer une allergie alimentaire ?

Quel est le mécanisme de l'allergie ?

DSC 0450Quand l’organisme d’une personne allergique rencontre un allergène  (pollen, acariens, poils de chat, protéines de lait de vache, etc.), après le premier contact, il le garde dans sa « mémoire immunitaire » comme étant un ennemi.  A chaque nouveau contact avec l'allergène, l’organisme réagira de façon exacerbée en luttant de façon excessive contre l'agresseur. Pour que ce processus se mette en route, il faut une prédisposition génétique + une exposition aux allergènes + une petite contribution supplémentaire comme un déficit immunitaire, une maladie digestive, une infection ou des irritants comme le tabac, la pollution... et les aliments ! L’allergie alimentaire étant la plus fréquente chez les bébés, c’est de celle-ci que nous allons parler.

Comment repérer une allergie alimentaire ?

Les manifestations de l'allergie alimentaire peuvent être :

  • Digestives : régurgitations, vomissements, diarrhées, constipation, coliques, sang dans les selles
  • Cutanées : eczéma ou dermatite atopique, urticaire
  • Respiratoires : rhinite, toux, sifflements, asthme de bébé
  • Comportementales : troubles du sommeil de bébé, pleurs.

Le médecin peut confirmer l’allergie en faisant des tests de sensibilisation très tôt, dès les premiers jours de vie. Les aliments testés sont ceux qui sont le plus souvent: œuf, arachide, lait, farine de blé et l'allergène en cause dans l'allergie alimentaire familiale. Parfois les tests peuvent être négatifs alors que les symptômes présentés par l'enfant indiquent clairement une allergie. Dans le doute, excluez les aliments incriminés de votre alimentation, et donc de votre lait maternel, et observez si l’état de votre bébé s’améliore, pour n’avez rien à perdre !

Un bébé peut-il naître allergique ?

Les bébés peuvent être sensibilisés pendant la grossesse ! On a retrouvé des anticorps anti-œuf, anti-lait de vache, anti-soja et même anti-acariens et anti-pollens dans le liquide amniotique !! Alors en réaction, la recommandation des spécialistes est : « pour prévenir les allergies, allaitez votre bébé, pendant six mois, et exclusivement au lait maternel». Dans les familles à fort risque allergique, la maman doit aller encore plus loin en excluant les allergènes de son alimentation dès la grossesse, pour limiter les risques. Mais parfois le bébé développe quand même une sensibilisation à d'autres aliments, ce qui oblige la mère à allonger la liste des aliments qu'elle ne doit plus manger, et bénéficier d'un suivi diététique, pour éviter les carences. La plupart des bébés montreront une nette amélioration cinq à sept jours après que leur mère ait supprimé de son alimentation l'aliment incriminé. Mais il faudra deux semaines ou plus pour que toute trace de l'aliment soit éliminée de l'organisme de la mère et de son bébé.

Ne vaut-il pas mieux donner alors un lait artificiel quand le bébé est allergique ?

Les laits infantiles sont élaborés à partir de lait de vache qui est également source d'allergie très fréquente. Les signes de allergie peuvent être très reconnaissables, ou plus subtils : coliques, régurgitations, troubles du sommeil, enfant qualifié de "difficile", constipation. Certains troubles empoisonneront la vie du bébé et de ses parents au point de faire changer plusieurs fois de marque de lait ! Ils finiront généralement par adopter un lait infantile spécial, appelé hydrolysat. Ces laits sont à base de protéines de lait ou de collagène de porc et de soja. Malheureusement, certains enfants se révèlent être aussi allergiques à ces produits et auront besoin d'un lait à base d'acides aminés libres, le Néocate. Les laits infantiles artificiels ne minimisent en rien les risques d'allergies, et n'apportent pas tous les bienfaits que le lait maternel procure malgré tout au bébé.

Que se passe t-il au moment de la diversification alimentaire ?

La diversification alimentaire précoce (avant 4 mois) multiplie par 2,9 le risque d’apparition d’un eczéma. C’est pourquoi il ne faut pas être pressé(e) de voir son bébé manger « comme les grands », il a bien le temps ! Le bon âge pour commencer à diversifier l’alimentation du bébé, c’est 6 mois. Mais certains bébés ne sont pas très enthousiastes, alors allez-y très progressivement. Ne donnez qu’un seul aliment nouveau par semaine, au repas de midi afin de pouvoir identifier, éventuellement, une réaction allergique dans l’après-midi. Si vous donnez le nouvel aliment au repas du soir, et qu’une réaction allergique survient dans la nuit, vous serez moins à même de réagir si vous dormez… Et faites attention aux aliments déconseillés selon les âges de votre bébé. Une fois de plus, ne soyez pas impatient(e), si sa diversification alimentaire se passe bien, il mangera bientôt de tout, comme vous !

En conclusion :
L’allaitement maternel peut aider à prévenir les allergies, mais ne protège pas les bébés à coup sûr ! Le lait artificiel non plus. Alors si nous avons le choix, n’oublions pas que le lait maternel reste, malgré tout, le meilleur aliment pour le bébé humain. Rassurez-vous, avec le temps, certaines allergies peuvent diminuer voire disparaitre

 

(source http://www.bien-etre-bebe.com)

 

J'ai également trouvé un site trés complet qui explique en détails allergies et intoérances  chez le bébé par le biais de  questions-réponses mais aussi avec de nombreux témoignages..!

 

http://www.reflux-interne-allergie.org/rgo/

Repost 0
Published by maternezmoi.over-blog.com - dans Un bébé aux besoins intense
commenter cet article

Présentation

  • : Maternezmoi.org
  • Maternezmoi.org
  • : Ce blog a pour vocation de rassembler les différentes informations en rapport avec le maternage éparpillées un peu partout sur la toile
  • Contact