Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 12:19

Bonjour à toutes,

 

Aujourd'hui j'ai décidé de vous raconter comment s'est déroulé mon allaitement afin de redonner courage  et envie à celles qui doutent!!

 

Tout d'abord  j'avais fait le choix d'un accompagnement global (sujet qui fera l'objet d'un nouvel article)qui consiste à être suivi tout au long de sa grossesse et accouchée par la même sage femme.

Pendant mes consulations nos avions abordé le sujet  du choix ou non d'allaiter, et mes inquiétudes. En effet ayant les bouts de seins  ombiliqués, j'avais trés peur de ne pas être en mesure d'allaiter mes enfants.

Qu'es ce qu'un mamelon ombiliqué allez vous me demander?

Les mamelons ombiliqués correspondent à l'enfouissement des mamelons, rendant le mamelon invisible.

La cause est la rétraction du mamelon par brièveté des canaux galactophores par lesquels s'écoulent les sécrétions mammaires lors de l'allaitement.

Du fait de leur raccourcissement, les canaux attirent le mamelon vers l'intérieur

 

Aprés un rapide examen, ma sage femme ma conseillé un petit accesoire http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSqscjbA-VZlPML-wZK5LPPCk-pR_9tBzmhwIDw0SJGzBfoZy19MERVEILLEUX les  nipelette. Il s'agit d'un petit enbout en plastique trés discret avec un systeme de seringue qui en pompant l'air va aspirer le téton pour le faire sortir. je devais donc le porter quelques heures tous les jours.

Ca avait un coté plutot magique de pouvoir enfin faire connaissance avec bouts de seins!(lool)

 

Bref, son deuxième conseil à été de me dire de me brosser le bout des seins tous les jours quelques minutes avec une brosse à dent et de la lanoline!  "pour préparer mes bouts de sein à la sucion trés forte du nourisson" Oui oui vous avez bien lu!!!

 

Inutile de vous dire que je m'enfermais à double tour dans la salle de bain avant de faire ca!!

En paralléle j'ai assité à une réunion de la leche league,pendant laquelle j'ai pu poser toutes les questions qui me taraudaient! Nous  avons entre autre abordé le théme des crevasses et des positions du bébé, de l'utilité des bouts de sein etc....

Je partais avec l'idée en tête que l'allaitement pouvait parfois s'averer douloureux mais je ne m'attendait pas à ce qu il le soit autant pour ma part..

 

DSC 0358

Ma puce est née a 13h30 sans grand soucis majeur,.

Je l'ai accueilli de mes propres  mains et tiré tout contre moi, c'etait un grand moment de bonheur, de soulagement! mais aussi et surtout d'émotions.!

Une fois tout contre moi, je m'attendais tout bêtement à ce qu'elle cherche le sein immédiatement sans même réaliser qu'elle aussi venait de faire un effort considérable pour venir au monde et qu'il était normal qu'elle prenne le temps de faire connaissance avec ce nouveau monde qui l'entourait.

Tout naturellement une demie heure apres sa naissance elle s'est mise au sein et je n'ai eu de cesse de la comtempler!

 

De retour dans ma chambre j'avais un tas d'idées et de mise en garde en tête: 

 

Allaitement à la demande, être attentive au moindre signes d'eveil du bébé, prendre ma tisane et mon huile de massage pour la montée de lait, ne surtout  pas se laisser tenter par les suppléments de lait qu'allait nous proposer les infirmières ou la nuit de sommeil bien méritée sans son bébé pour se reposer..! Bref j'etais au taquet!!!

Quelques temps aprés mon instalation une sage femme spécialisée  en conseil à l'allaitement s'est présentée à nous pour nous expliquer les grandes ligne de l'allaitement et de la montée de lait.

 

Le premier soir une infirmière entre dans la chambre :

 

"Madame votre bébé pleure, parce qu'il a faim, comme vous n'avez pas encore eu la montée de lait, on peu lui donner un petit complément"n'hésitez pas vous pourrez dormir tranquilement ..

 

Ha ha je l'attendais au tournant celle là!! NON merci madame!!

 

"On peu également la garder la première nuit pour que  vous puissiez vous reposer et on vous l'amenera si elle pleure..ne vous inquietez pas..!"

 

Et bien si justement, je m'inquiéte de ne pas savoir ce que vous pourriez bien lui donner si je ne suis pas là pour surveiller..!

 

J+2 début de soirée la montée de lait arrive. Douloureuse, monstrueuse!! Mon pauvre mari qui ne savait plus quoi faire pour me soulager me regardait souffrir, impuissant!

Je pars dans la salle de bain mettre de l'eau chaude pour decongestionner, rien y fait la douleur est là intense, je n'y arrive pas! je pleure de douleur!! je fait même la comparaison avec la douleur des contractions!!

Mon bébé se met à pleurer! mais je ne peu pas lui mettre ce sein tout dur et gonflé dans sa si petite bouche! Une sage femme entends les pleurs de mon bébé et frappe à la porte c'est le début de mon salut!!

 

Une fée s'est penchée sur moi! Elle m'a montré comment masser mon sein pendant que bébé tête pour vider toutes les poches de lait! Ca me fait un bien fou!! Mon mari observe pour m'aider lors des prochaines tétées, et à lui aussi ca lui fait un bien fou de pouvoir se rendre utile et de me soulager.

 

Demain c'est décidé je réduit la dose de tisane d'allaitement!!

 

DSC 0515L'allaitement est lancé j'applique la nipelette juste avant la tétée pour faire ressortir le bout de sein, ma fille prends du poids tout va bien.

Tout va bien en apparence car mes tétons sont vraiment trés trés douloureux, ma sage femme me conseille d'essayer les bouts de seins pour me soulager un peu. Mon mari pars donc en acheter à la pharmacie du coin. De retour je le mets en place des la premiére tétée.

 

Magie!! la douleur est vraiment atténuée. Mais je reste sceptique, la leche league ma mise en garde, certe le bout de sein peu sauver un allaitement douloureux mais il peu aussi entraver la suite de l'allaitement s'il est utilisé systématiquement.

Jaunisse oblige, nous restons 5 jours à l'hôpital. Il me tarde de retrouver ma maison.et à mon mari de retrouver un vrai lit!. le pauvre a dormis 5 jours sur un petit lit d 'appoint.

Ca nous a permis de toute de suite se sentir en famille et de tisser les liens plus rapidement et plus naturellement, il pouvais ainsi pariciper et s'investir dans cette nouvelle relation en m'aidant la nuit (change de la couche et ensuite me donner ma puce pour que je l'allaite)

 

De retour à la maison je continuai à utiliser les bouts de sein en alternance, les douleurs étaient toujours là, mais je me disait que tout aller rentrer dans l'ordre rapidement,.

Au bout de quelques jours je trouve des traces de sang sur mon coussinet d'allaitement, inquiéte j'appel ma sage femme,c'est une crevasse. Je dois impérativement mettre le bout sein le temps que ca cicatrise.

 

Le lendemain rendez vous à la PMI pour faire controler la position de mon bébé au sein.

La position est bonne, mais lors de la pesée le verdict tombe.Mon bébé a perdu du poids!, on commence alors à me parler de complément de lait,je dois la ramener le lendemain.

En attendant je dois bien écouter si ma fille dégluti (signe qu'elle prends bien du lait) et surtout la stimuler pour  qu'elle ne s'endorme pas trop vite au sein. Elle doit rester eveillée au moins 15 à 20 min pour profiter du lait gras qui viens plus tard. Le lendemain, elle n' a toujours pas repris de poids, je ne comprends pas! Je m'inquiéte.

Quand soudain la conseillére me demande si j'utilise des bouts de sein. je lui réponds que oui à cause des crevasses et des douleurs.Elle me conseille donc ne plus les mettre et de revenir dans 2 jours, en m'expliquant qu'elle avait déjà eu un cas similaire, le bébé n'arrivait pas à téter suffisament avec le bout de sein.Le week end passe nous y retournons confiant et nous avions raison!  ma puce avait repris du poids nous étions soulagées et heureux!!

 

Mais voilà les douleurs elles sont toujours présentes et je dois absolument éviter les bouts de sein....

J'appréhende chaque tétée. Ma puce étant un bébé aux besoins intense ca ne me facilitait en rien la tâche. Elle tétait beaucoup et longtemps, (pour s'endormir le plus souvent) et comme je me refusait à lui donner la tétine (pour ne pas compromettre mon allaitement) Je me disait que je souffrait pour la bonne cause..

 

DSC 0520

 

Heureusement, mon mari a été un réel soutien pour moi, il me réconfortait dans mes choix.

Le moment que je préférait et qu'il ne manquait pas de souligner dans les moments de doute était celui qui suivait la fin de la tétée :

Ma puce, repus du bon lait de sa maman s'était endormie, une petite moustache de lait sur les lévres tout en faisant  des sourires aux anges!! 

 

Je me sentais reboostée et je me disais que c'était grâce a moi!, toute la fatique et la douleur était  alors oubliée!

 

 

  Oui j' ai eu des moments de doute, des moments ou je me disais si mon mari me dit qu'on passe au biberon j'hésiterais peut être, car je n'avais de cesse de lui dire "ha la la c'est tellement plus simple quand on donne le biberon"!

DSC 0464

 

 

J'ai pleuré bien des fois pendant la tétée! Mais c'est toujours le sourire de ma fille qui me poussait à aller au delà de cette douleur qui je le savais bien au fond de moi finirai par disparaitre.

 

 

 

 

 

 

Ma fille a un mois. Nous partons en vacances chez ma mère à Limoges.La douleur  est toujours présente , et je ne supporte aucun frottement sur mes tétons.Heureusement j'avais déniché  pendant ma grossesse un petit accessoire glamour et magique  pour m'aider :

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcS0oyofFix_aBPTnxyMRItZdLXpPEMzmRP_zBYAs1NgdyWnAgYFpw

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRMq0RfTJWsd1PvNJGRtZ3zvjxYvcO0K1cfM-e9e1TDz8mysQqn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les coquillages d'allaitement, jolis et discret me permettaient de mettre la créme lansinoh sans tacher les vêtements et prevenait de tous les frottements douloureux.

Je décide quand meme d'aller consulter à l'hopital de la mére et de l'enfant pour voir une conseillére en lactation. Elle a pu vérifier que les douleurs ne venait pas d'une mauvaise position du bébé, mais qu'elle étaient surement dûes au fait que mes mamelons étaient ombiliqués avant ma grossesse. Le bébé en tétant tirait sur les canaux galactophores qui étaient trop court (cause des mamelons ombiliqués) et provoquait cette douleur. Elle ma rassuré en me disant que ca finirait par disparaitre totalement.

Soudain, une nuit, je me réveille grelotant, une petite douleur (comme un tiraillement) entre l'aisselle et le sein, je me dit que je doit être engourdie du fait d'une mauvaise position j'enfile un jogging rien n'y fait,  j'ai froid( nous somme Fin aout).Je reveille mon mari  qui pars me chercher une couverture, j'ai toujours froid je claque des dents. Bon la je prends ma température 40° bon super j'ai du choper la grippe en plein mois d'août!

Je passe une nuit horrible.Au petit matin la douleur de mon sein s'est amplifié, je reveille ma maman on regarde mon sein et là deux taches rouges sont apparues autour du mamelon et l'autre en dessous du sein.

Je suis l'heureuse gagnante d'une mastite !!! J'appel ma sage femme qui me rassure à nouveau (Merci l'accompagnement global!)

Le traitement : Appliquer une feuille de choux préalablement passé par la case frigo!  Beaucoup de repos et surtout continuer d'allaiter en favorisant le sein douloureux.

Décidement l'allaitement me paraissait bien pénible et pleins de mauvaises surprises! Pourtant malgré des moments de découragements je n'avais aucune envie d'abandonner . La joie que me procurai le fait de voir ma puce comblée, de partager ces moments  privilégiés de calme et de repos. Nos échanges de regard, pleins d'amour et tendresse, sa petite main me caressant,  sans parler de ses petits bourelets! Tout ça prenait le dessus sur mes doutes.

 

Puis un jour au bout d'environ deux mois les douleurs ont totalement disparues pour laisser la place à 200% de pur bonheur!

Entre temps j'ai  quand même refait une mastite avec 40° de fiévre et plusieurs fois j'ai eu des douleurs à cause d'un canal bouché, que je soignai avec l'aide d'un tire lait entre les tétées

Autant vous dire que quand est venu la fin de mon congé mat je n'avais aucune envie de laisser mon bébé et d 'arrêter l'allaitement! Je m'etais tellement battu, j'avais tellement souffert que ce n'etait pas pour tout lacher quand ca commencait à se passer à merveille!

 

N'ayant pas de place en crêche,nous nous sommes concertés avec mon mari. J'ai finalement pris un congés de libre choix d'activités. J'etais heureuse et l'esprit libre de toute contrainte, je pouvais vivre ma maternité à 100% et materner ma puce comme je le voulais.

J'ai repris le travail en mi-temps matin, pour les 10 mois de ma fille. Elle etait gardée par une nounou à la maison.   Tout c'est passé a merveillle  elle tétait toujours la nuit donc le matin avant que sorte du lit elle faisait une petite tétée et  dés que je rentrais à la maison c'etait le festival de l'allaitement à la  demande.!!

Pour ses 13 mois elle est entrée en crêche, même si l'adaptation à été trés dure pour elle; cela n'a en rien compromis l'allaitement.

Dés que je la récupére a 17h on s'isole dans une petite piéce et on fête nos retrouvailles avec un gros tétou ! c'est notre rituel.Ma fille n'est pas préte à se passer du sein et ce n'est pas pour me déplaire.Des qu' elle a un gros chagrin, un bobo, un coup de fatigue le tétou magique est là et tout rentre dans l'ordre.

Il y a bien longtemps que je n'ai plus dit que le biberon était plus simple, bien au contraire je suis totalement convaincue du contraire!!

 

DSC 0156

 

Ma fille a aujourd'hui 19 mois je l'allaite toujours pour notre plus grand plaisir. A la question mais tu comptes l'allaiter jusqu' à quand ? Je réponds on verra bien...!

N'hesitez pas à réagir ou à apporter vous aussi votre témoignage!

Partager cet article

Repost 0
Published by maternezmoi.over-blog.com - dans Allaitement maternel
commenter cet article

commentaires

Villuendas 26/09/2017 18:21

Bonjour pourriez vous me dire si vous avez pris des coquillages normaux ou spécial mamelon ombiliqué merci

Charlotte 09/12/2012 20:55


J'allaite actuellement ma fille de 3 semaines et je rencontre des difficultés similaires... les douleurs et les doutes me mènent la vie dure. Lire ton témoignage m'a fait beaucoup de bien et
j'espère que comme toi d'ici quelques temps ce ne sera que du bonheur.


merci beaucoup.

My Baby Girl Blog 25/10/2011 17:15



Oui effectivement je vois qu'on a vécu la même chose: allaittement dificile, mastites a répétitions, douleurs ..... super témoignage et c'est bien de savoir qu'on est pas seule à avoir vécu
çca  !! Malheureusement l'allaitement c pas une pub Guigoz !!



céline Emy 27/09/2011 13:25



Moi quand on me demande jusque quand je compte l'allaiter, je répond jusqu'à ce qu'elle n'en veuille plus. Alors on me dit, oui mais tu vas quand même devoir passer à autre chose et blablabla
(nourriture solide quoi), sur ce je répond, l'un n'empêche pas l'autre !!



Liloulys 24/02/2011 10:21


Quel beau témoignages !!!!
ça fait remonter pas mal d'émotion finalement
3 bébés 3 allaitements mais aucun ne se ressemble
bb1 bout de seins ombiliqué crevasse mais au bout d'1 mois que du BONHEUR!!!!
A peu de choses près j'ai vécu les mêmes choses que toi pour bébé2 pleuré et se dire qu'il faut tenir et malheureusement je ne connaissais pas ces fameux petits coquillage et oui la lannoline ça
tache...2mois ce passe et puis que du bonheur!!!!!
et arriver à bébé3 pour savoir que finalement ce sont des mastites que je faisais ces fameuse taches rouge douloureuse par "instinct" je faisais tout le temps tétée bébé au seins douloureux et
c'est ce qui devait vider les canaux bouchées
bébé 3 6 mois1/2 allaitement mixte depuis 3semaines diversification depuis 1 semaine mais encore nos moments privilégier et ce que j'aime le plus au monde c'est quand il s'arrête de téter me fait
un petit sourire et retète de plus belle....moment magique !!!! merci à toi ta puce est sublime


maternezmoi.over-blog.com 24/02/2011 10:46



Merci beaucoup de nous avoir fait partager votre éxpérience de l'allaitement. et fécilitations a vous d'avoir tenu le coup car les mastistes sont trés trés douloureuses!!


Encore bravo ! je vous souhaite beaucoup de bonheur!!



Présentation

  • : Maternezmoi.org
  • Maternezmoi.org
  • : Ce blog a pour vocation de rassembler les différentes informations en rapport avec le maternage éparpillées un peu partout sur la toile
  • Contact